Newsletter de l'ARTCI : 10 février 2020

  

      logo 150           titre image brut ok                 titre 09 oct               

Actualités

                             
                  LE CI-CERT franchit un palier

Interview de Monsieur Kouamé Philippe, Directeur de la Confiance Numérique et de la Sécurité des Réseaux (DCNS) à l’ARTCI

 

Le CERT National dénommé Côte d’Ivoire Computer Emergency Response Team (CI-CERT) a été créé en Juin 2009 par l’ex ATCI, avec pour missions d’assurer la coordination du traitement des incidents de sécurité informatique au niveau national pour les acteurs des secteurs privé et public ; de contribuer à la lutte contre la cybercriminalité ; de contribuer à assurer la sécurité des infrastructures critiques de l’Etat ; d’assurer la veille technologique en matière de sécurité de l’information ; de sensibiliser la population sur les dangers liés à l’utilisation des TIC.

 

Réuni en Conseil des ministres le 29 janvier 2020, le gouvernement de Côte d’Ivoire a adopté un décret portant création, organisation et fonctionnement du Centre de veille et de réponse aux incidents de sécurité informatique dénommé (CI-CERT). Pour en savoir plus sur ce sujet nous avons rencontré M. Kouamé Philippe, Directeur de la Confiance Numérique et de la Sécurité des Réseaux (DCNS) à l’ARTCI.

conseiller prL'équipe du CI-CERT

1/ Bonjour M. Kouamé, quel sentiment vous anime après l’adoption du décret portant création, organisation et fonctionnement du CI-CERT, sachant que ce centre existe depuis 2009 au sein de l’ARTCI ?

 

C’est un sentiment de fierté qui m’anime avant tout car cela vient couronner l’engagement et la vision du Directeur Général qui n’a ménagé aucun effort pour faire du CI-CERT un instrument central et incontournable dans la sécurisation du cyberespace national.

 

Je remercie également M. le Ministre de l’économie numérique et de la poste pour avoir pris à sa juste valeur la problématique du CI-CERT et a su épouser à sa juste valeur l’importance d’un tel organe en le positionnant à un niveau national.

 

Ce décret vient couronner de longues années de travail acharné. Je rappelle que depuis 2014 le CI-CERT a entamé sa mue afin d’endosser pleinement les missions à lui confier et cela s’est couronné par son adhésion au FIRST, Forum mondial des Équipes de réponses aux Incidents de sécurité informatique, faisant ainsi de lui le 6ème pays africain à y adhérer et le 1er en Afrique de l’ouest francophone en 2016.

 

2/ Pouvez-vous nous faire l’historique du CI-CERT ?

 

Pour rappel le CI-CERT a été créé en 2009 et a débuté ses activités le 19 juin 2009 avec pour objectif principal la lutte contre la Cyberescroquerie.

 

A cette époque, La cybercriminalité était un phénomène nouveau, qui avait fortement écorné l’image de la Côte d’Ivoire au point de la faire classer comme pays à risque dans les transactions en ligne internationales. Une étude réalisée par le CIRES1 a montré que 71% des internautes jugeaient le niveau de criminalité sur le réseau Internet ivoirien important.

 

Vu l’ampleur du phénomène, l’EX-Agence des Télécommunications de Côte d’Ivoire (ATCI) avait entrepris diverses actions dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité notamment des ateliers, des interviews, des émissions télé et radio et des conférences. La dernière en date était la conférence régionale africaine sur la Cybersécurité2 sous le thème : "Bâtir un espace numérique de confiance en Afrique". C’est à l’issue de ces réflexions que l’ATCI a décidé de mettre en place un centre de veille, de surveillance et traitement des menaces et incidents sur les réseaux d’information au niveau national. Ce centre est dénommé Cote d’Ivoire Computer Emergency Response Team (CICERT).

 

Depuis cette date, de nombreuses actions ont été menées visant à freiner l’expansion de la cybercriminalité et aider les entreprises dans la résolution d’incidents informatiques.

 

3/ Selon le gouvernement, le CI-CERT devient le point focal national en matière de cybersécurité et a compétence sur l’ensemble de la communauté Internet nationale. De façon pratique qu’est-ce que cela veut dire ?

 

Le CI-CERT avait déjà cette fonction depuis sa création. Le décret vient réaffirmer sa position centrale dans la sécurisation du cyberespace ivoirien. D’ailleurs le décret va beaucoup plus loin en faisant du CI-CERT le point focal en Côte d’Ivoire pour les cas de cybercriminalité en son Article 2 alinéa 5 et en son article 6.

 

Dorénavant le CI-CERT devient le coordonnateur de tous les CERT qui existent ou qui seront créés en Côte D’Ivoire et donne obligation à toutes structures étatiques ou non de rapporter tout incident informatique qui pourrait subvenir.

img2 interview cicertM. KOUAME Philippe, Directeur de la Confiance Numérique et de la Sécuritré des réseaux (debout au centre)

 

4/ Quelles sont les perspectives pour le CI-CERT et l’impact sur l’écosystème numérique de cette décision ?

 

A la lecture des missions du CI-CERT nous comprenons bien qu’il est appelé à se renforcer en capacité logistique, matériel et humain afin de pouvoir répondre aux attentes de l’état.

 

Le CI-CERT qui affiche déjà sa présence sur l’écosystème numérique va marquer encore plus cette présence à la fin du projet qu’il mène présentement avec SaH Analytics qui finira par une réorganisation du CI-CERT mais également par une mise en place d’un Centre d’Opérations de Sécurité.

 

5/ Votre mot de fin.

 

Je terminerai mon propos en félicitant tous les acteurs à quelque niveau qu’ils soient, qui ont travaillé sans relâche à bâtir le CI-CERT et à le faire grandir et évoluer afin qu’il atteigne ce niveau où il est aujourd’hui. A travers le CI-CERT, c’est le savoir-faire de l’ARTCI qui est reconnu et valorisé.


Félicitation à l’ARTCI!

Interview réalisé par Serges GNOKA (Direction de la Communication ARTCI)
    


Copyright © 2020  ARTCI. Tous droits Réservés.

ARTCI Newsletter
Direction de la Communication

Département Communication Interne

Tél : 20 34 41 60 -- Abidjan-Marcory Anoumabo       

www.artci.ci                                              

Pour vous désinscrire définitivement de la newsletter ARTCI, merci d'envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Adresse Géographique : Abidjan - Marcory Anoumanbo --- Adresse Postale :  18 BP 2203 Abidjan 18 - Côte d'Ivoire 
Téléphone : +225 20 34 43 73 / +225 20 34 43 74 ---  Fax : +225 20 34 43 75   Email: courrier@artci.ci     Site web : www.artci.ci