Newsletter de l'ARTCI : 08 mai 2017

 

      logo 150           titre image brut ok                 titre 09 oct               

Actualités

L’ARTCI célèbre la journée internationale des jeunes filles dans les TIC

conseiller pr

 

Créer un mouvement international qui encourage jeunes filles et jeunes femmes à envisager une carrière dans le secteur du Numérique et permettre aux populations, comme aux entreprises technologiques, de bénéficier des avantages d'une plus grande participation féminine au secteur des TIC.


Cet engagement est celui de l’ARTCI (Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire) qui, en collaboration avec l’ONG « Femmes et TIC » a organisé ce vendredi 28 avril, à son siège, la journée internationale des jeunes filles dans les TIC sur le thème : « les TIC, outil de développement socio-économique de la jeune fille/Femme en Côte d’Ivoire ». Une rencontre d’échanges avec les jeunes filles des lycées et collèges, les acteurs du secteur des TIC et toutes les couches sociales qui œuvrent à l’autonomisation de la femme en Côte d’Ivoire. L’affluence a été totale au cours de cette célébration des TIC pour la gente féminine avec un programme paré de présentation de demo, d’applications webs, des exposés sur l’utilisation des TIC en milieux scolaires et secondaires, la découverte de talents féminins en matière de TIC. Il y a eu également des cas pratiques d’exposé de codage pour applications webs et une sensibilisation sur les pièges et les risques liés à Internet. Selon le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, M. Bruno Koné, dans les 10 prochaines années, 80% des métiers et emplois nécessiteront un minimum de connaissance des technologies du numériques. En Côte d’Ivoire, en 2016, la gente féminine ne représentait que 36% des employés du secteur du Numérique, pour l’essentiel, dans des tâches administratives ou commerciales.


Autant de chiffres, qui témoignent de la faible inclusion des femmes dans les TIC et du besoin de leur apporter un soutien plus important. « Il nous faut donc étendre le vivier des compétences technologiques en y intégrant davantage de femmes qualifiées dans le domaine du Numérique. Pour cela, il faut investir dès à présent dans la formation des jeunes filles et des jeunes femmes aux Tic et aux métiers du Numérique » a déclaré le ministre Bruno Koné. Il y a donc lieu pour le patron des TIC de soutenir le mouvement mondial en faveur des jeunes filles dans le secteur des TIC pour permettre de donner plus d’autonomie aux jeunes filles et aux jeunes femmes pour qu’elles aient la confiance nécessaire pour se lancer dans des études et des carrières liées au Numérique. En outre, le DG de l’ARTCI, M. Bilé Diéméléou a révélé que le succès des éditions 2015 et 2016 de la journée internationale des jeunes filles dans le secteur des TIC a conduit le ministère à l’institutionnalisation de cet événement au plan national pour une appropriation accrue de la jeune fille des TIC.


« Cette année, ce thème assez évocateur : « les TIC, outil de développement socio-économique de la jeune fille/Femme en Côte d’Ivoire », traduit toute la place de choix et l’intérêt des autorités ivoiriennes pour la formation des jeunes filles/femmes en général et de l’éducation numérique de nos jeunes filles et sœurs en particulier » a-t-il indiqué. L'Union internationale des télécommunications (UIT) et l’ensemble de la Société des technologies de l’information et de la communication célèbrent chaque année, la Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des TIC.
 

 

 

      logo 150           titre image brut ok                 titre 09 oct               

Actualités

Mobile 360 : depuis Abidjan, le GSMA lance son projet de développement en Afrique de l’Ouest

conseiller pr

 

Le GSMA, l’association Global System For mobile regroupant plus de 850 opérateurs de téléphonie mobile, a choisi Abidjan pour le lancement de son projet de développement en Afrique de l’Ouest, dénommé « Mobile 360 Series ». Ainsi, plusieurs régulateurs locaux et internationaux, ainsi que les leaders de l’industrie mobile se sont réunis jeudi 27 avril dans la capitale économique ivoirienne, en présence du ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, pour une journée de débats éclairés autour de plusieurs thèmes. Tels que « Le mobile comme fondement de la transformation numérique de l’Afrique de l’Ouest », « La stimulation du développement de services évolutifs capables d’améliorer la qualité de la vie » et « La construction d’un environnement favorable à l’expansion de la connectivité mobile à large bande ».


GSMA Mobile 360 Series – West africa ! Pourquoi le choix de la Côte d’Ivoire?

Questionné à ce propos par la presse locale, voici la réponse donnée par John Giusti, le directeur des affaires publiques GSMA : « Quand nous parlons de Mobile 360, nous parlons essentiellement de la transformation numérique en Afrique de l’Ouest. La Côte d’Ivoire est déjà un leader, un exemple dans la sous-région et partout ailleurs. Par exemple, dans le paiement de frais de scolarité, par le transfert d’argent de mobile à mobile. Donc, l’idée c’est vraiment de rassembler tous les acteurs et d’analyser tous les domaines possibles, que ce soient l’éducation, les finances, les TIC, pour voir comment nous pouvons aller de l’avant.» La téléphonie mobile occupe une place prépondérante dans le pays et illustre le renouveau de l’économie nationale. Cela est d’autant plus indiscutable que grâce aux actions du gouvernement, il s’est produit partout un regain de considération pour toute activité touchant aux TIC. En plus, avec près de 100% de taux de pénétration en matière de téléphonie mobile, la Côte d’Ivoire fait partie des pays qui offrent des services de qualité. Ce que le ministre Bruno Koné n’a pas manqué de mettre en relief lors de cette plateforme régionale Mobile 360 Series. « Nous avons commencé par le début. Le début, c’était de créer l’écosystème. Un, l’environnement réglementaire depuis 2013 où nous avons mis en place l’environnement que nous connaissons aujourd’hui avec une entité en charge de la régulation – qui s’appelle l’ARTCI -, de l’écosystème des TIC, qui s’occupe accessoirement de la protection des données à caractère personnel, qui s’occupe accessoirement de la lutte contre la cybercriminalité. C’est à cette même période que nous avons mis en place l’ANSUT pour gérer le service universel des télécommunications. L’objectif, était de dire : il faut prolonger l’action des acteurs privés », a expliqué le représentant de l’Exécutif au micro de RTI1.


Créer plus de 1500 cybercentres

Le ministre dit également travailler à la création d’un cadre favorable pour l’amélioration des conditions de vie des populations. « Nous travaillons également sur les accès collectifs à travers les cybercentres que nous avons commencé à implanter un à un. Ce n’est pas facile mais l’objectif, c’est d’en créer plus de 1500 entre maintenant et 2020 à travers le pays, en périphérie des villes, dans les quartiers populaires et dans les villages, pour permettre à la personne qui ne peut acheter un équipement, malgré tout, de pouvoir accéder à l’équipement ordinateur ou à l’internet », a ajouté Bruno Koné. La GSMA rassemble 218 pays à travers le monde et plus de 250 sociétés actrices de l’écosystème mobile : fabricants de terminaux, éditeurs de logiciels, équipementiers et entreprises Internet, ainsi que des compagnies opérant dans des secteurs connexes. A travers le concept Mobile 360 Series, cette association veut exploiter la puissance des technologies mobiles pour la transformation numérique et le développement durable de l’Afrique de l’Ouest.


Copyright © 2017  ARTCI. Tous droits Réservés.

ARTCI Newsletter
Direction de la Communication

Département Communication Interne

Tél : 20 34 41 60 -- Abidjan-Marcory Anoumabo       

www.artci.ci                                              

Pour vous désinscrire définitivement de la newsletter ARTCI, merci d'envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Adresse Géographique : Abidjan - Marcory Anoumanbo --- Adresse Postale :  18 BP 2203 Abidjan 18 - Côte d'Ivoire 
Téléphone : +225 20 34 43 73 / +225 20 34 43 74 ---  Fax : +225 20 34 43 75   Email: courrier@artci.ci     Site web : www.artci.ci